Santé mentale

L’EFFET PAPILLON  POUR LA SANTÉ MENTALE
 
Le moment est venu pour que l’ensemble des enjeux à l’égard de la santé mentale se concrétise par la matérialisation d’un projet de société pour l’humanité. Ainsi, chacun de nous dispose de moyens lui permettant de contribuer à sa façon à l’avancement d’une nouvelle ère de conscientisation qui s’amorce à l’échelle mondiale.    

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et quelques régions avant-gardistes l’ont bien compris et leurs actions les positionnent en peloton de tête dans ce domaine. Nous n’avons qu’à appliquer l’analogie de l’effet papillon à la mobilisation, à l’action concertée pour la santé mentale. Ce phénomène mathématique baptisé ainsi par le météorologue Edward Lorenz du Massachusetts Institute of Technology (MIT), démontre comment une variation anodine tel le battement d’aile d’un papillon à Montréal peut entraîner une série de mouvements qui provoqueront une tempête à Paris ou à Dakar.

Dans un discours prononcé en 2002 concernant l’humanité et l’environnement, le secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, affirma : « Les scientifiques nous disent que le monde de la nature est si petit et interdépendant qu’un papillon battant des ailes en Amazonie peut provoquer un violent orage à l’autre bout du monde. Ce principe, on l’appelle l’effet papillon. Aujourd’hui, nous nous rendons compte, peut-être plus que jamais, du fait que l‘ensemble des activités humaines a lui aussi son propre effet papillon – pour le mieux ou le pire. Voilà pourquoi nous avons besoin d’action collective. [1]

C’est dire que nous sommes en mesure d’entamer des actions pour la santé mentale qui peuvent sembler lilliputiens au début, mais qui, de fil en aiguille, changeront le cours des événements, et qui auront pour résultat de déclencher des retombées importantes à grande échelle. Dans l’esprit de l’effet papillon, il est important de faire notre part en posant des gestes et ouvrir la voie au changement : nous renseigner sur la maladie mentale, appuyer un individu ou une famille dans notre entourage, faire des dons auprès d’organisations ou pour la recherche, dénoncer les services inégaux, faire preuve de tolérance envers ces personnes souvent déjà marginalisées, inciter nos gouvernements à agir. Nous pouvons faire un effort de compréhension et de compassion envers les individus atteints d’une affection mentale et contribuer à restituer leur dignité. On sait aujourd’hui que la maladie mentale se manifestera chez une personne sur quatre au cours de sa vie. [2]

C’est dire qu’à peu près toutes les familles du monde entier verront au moins l’un de leurs proches atteint de maladie mentale, que ce soit sous forme de dépression, de trouble de l’anxiété ou de l’humeur, de détresse psychologique ou autre. Pour une maladie dite universelle, pour celle qui est sans doute la plus présente aux quatre coins du globe, la maladie mentale est pourtant si négligée et étouffée sous un silence inavoué. Si nos sociétés peuvent placer la problématique de la maladie mentale parmi leurs priorités, elles seront récompensées par la découverte de solutions innovantes et proches de l’humain.

Joanne Therrien

[1] Communiqué de presse des Nations Unies, 03/09/2002, SG/SM/8363, AFR/473, ENV/DEV/698, www.un.org/News/Press/docs/2002/sgsm8363.doc.htm, Johannesburg, 2002

[2] Organisation mondiale de la santé; Rapport sur la santé dans le monde 2001 : La santé mentale : Nouvelle conception, nouveaux espoirs, Genève, 2001, p. 9.


Quelques adresses utiles pour usagers et leurs familles:

Au Canada : 

L’Association québécoise des parents et amis de la personne atteinte de maladie mentale (A.Q.P.A.M.M.)
1260, rue Ste-Catherine est, bureau 202A, Montréal (Québec)  H2L 2H2
Téléphone : (514) 524-7131Télécopieur : (514) 524-1728
aqpamm@bellnet.ca
www3.sympatico.ca/aqpamm/
Association canadienne pour la santé mentale
8, rue King est, suite 810, Toronto (Ontario)  M5C 1B5
Téléphone : (416) 484-7750 Télécopieur : (416) 484-4617
info@acsm.ca
www.cmha.ca


En France 

Union nationale des amis et familles de malades psychiques (Unafam)
12, Villa Compoint, 75017 PARIS
Teléphone : 33.(0)1.53.06.30.43 Télécopieur : 33.(0)1.42.63.44.00
infos@unafam.org
www.unafam.org

Fédération Nationale des Associations d’(ex) Patients en Psychiatrie (F.N.A.P. Psy)
33 rue Daviel, 75013 PARIS
Téléphone : 33.(0)1.43.64.85.42 Télécopieur : 33.(0)1.42.82.14.17
contact@fnappsy.org
www.fnappsy.org    


Santé mentale